L’École Digitale de la Nouvelle Chance a accueilli son 100ème élève !

Écouter l'article

Si on m’avait dit il y a 6 ans qu’en acceptant de rencontrer un parent pour conseiller l’orientation de sa fille atteinte d’une grave maladie, ça changerait ma vie et celle de 100 personnes, j’aurais éclaté de rire et pourtant c’est bien ce qui s’est passé !

 

En effet, sa fille Alexia était en colère face à l’impossibilité de trouver une formation adaptée à son handicap, agrémenté de l’injustice sociale française qui véhicule que chaque personne atteinte d’un handicap doit se contenter de l’indemnité de jeune adulte handicapé et qu’avec ça elle doit être heureuse en restant chez elle. Cette situation m’a révolté et j’ai voulu l’aider et lui faire oublier un peu sa maladie en travaillant. Nous l’avons donc embauchée chez Yumens.

Quand j’ai vu l’impact sur sa famille, sur les équipes, cette expérience de toucher concrètement nos valeurs m’a donné envie d’aller plus loin.

C’est ce que j’ai alors proposé à Isabelle Cottrel, notre Responsable formation de l’époque, qui a été immédiatement emballée par l’idée de faire une école réservée aux personnes éloignées du marché de l’emploi, des gens en situations de handicap, ou non-diplômés. C’est comme ça que l’École Digitale de la Nouvelle Chance est née il y a 5 ans, avec l’objectif de leur ouvrir le marché de l’emploi du Digital.

Cette création a été un évènement au sein de toute l’entreprise, puisque le projet à été présenté aux salariés qui ont immédiatement été enthousiastes. Le programme a alors été construit par les équipes et nous avons proposé aux volontaires de réaliser les formations. Nous avons eu plus de 50 volontaires que nous avons accompagnés pour devenir formateurs. Comme le projet initial était de les rapprocher du marché de l’emploi, il était assez naturel de les accueillir dans l’entreprise.

L’école dans l’entreprise était née !

Chaque année nous avons ainsi formé 20 élèves aux métiers du digital, pour les aider à trouver un emploi. Un objectif très récompensant puisque nous atteignons aujourd’hui 98% d’employabilité à la sortie !

Mais en dehors de ces chiffres, ce sont les expériences et les retours d’expérience qui donnent encore plus de sens à cette action : observer les regards changer, les têtes se relever, les sourires réapparaitre sur les visages, la joie de réapprendre, de rencontrer des gens et de redécouvrir la vie sociale. Quel plaisir de voir les postes qu’ils occupent actuellement, que ce soit chez Yumens ou dans un grand nombre de très belles entreprises bretonnes ou nationales.

Ces parcours exceptionnels apportent une satisfaction incroyable à toutes les personnes qui se mobilisent sur ce projet.

Le gâchis de notre système éducatif

Ce qui m’interpelle le plus en voyant ces changements, c’est le gâchis que notre système éducatif génère dans son fonctionnement actuel. Si les élèves sont dans « la norme », globalement ils s’en sortent. Mais pour tous ceux qui sont différents (comme moi je l’ai été d’ailleurs), ce système trop scolaire engendre des difficultés à apprendre, un manque de lisibilité sur les orientations possibles et le besoin de plus de concret. La machine à exclure se met en marche, puis embraye sur la machine à faire perdre confiance en soi. Et hop c’est fini, les portes se ferment, le job n’est plus pour vous, vous êtes dans la mauvaise case.

Cette école, c’est tout l’inverse, on ne se préoccupe pas du passé, de ce qui a été fait ou de ce qui a été loupé, on se focalise exclusivement sur la motivation et sur ce que l’on a envie de faire ! C’est pourquoi les cours ne s’intègrent pas dans un format descendant, puisqu’ils incluent beaucoup de cas concrets et de travail collectif. Quant aux profs, ce ne sont pas des profs mais des formateurs qui exercent en entreprise le métier qu’ils enseignent. C’est bien plus pratique d’expliquer ce qui s’est passé hier dans leur job, que d’expliquer ce qu’ils ont lu dans des livres d’il y a 15 ans 😊

Et comme les personnes ont été un peu « abimées » par la machine à broyer ou ont au moins perdu confiance en elles , nous consacrons un tiers des cours à travailler les Soft Skills pour rallumer la flamme !

 


⏰ Si vous souhaitez en savoir plus sur la création de l’École Digitale de la Nouvelle Chance, j’ai eu la chance d’échanger sur ce sujet lors de ma participation au TEDxRennes !


L’École Digitale de la Nouvelle Chance a accueilli son 100ème élève

Cette année, nous franchissons le chiffre symbolique du 100ème élève. Le 100ème élève formé dans L’École Digitale de la Nouvelle Chance, la 100ème personne pour qui nous mettons tout en place afin d’avoir un impact positif sur sa vie et l’accompagner dans ce changement. À titre personnel, en déployant ce projet, j’ai pu mesurer la satisfaction qu’apporte la transmission du savoir, aider les gens à trouver leur voie, à reprendre du plaisir et à lancer ou relancer leur carrière.

Un grand merci à Arnaud le papa d’Alexia, qui en m’appelant pour me proposer cette rencontre afin d’obtenir des conseils, m’a finalement offert l’opportunité de donner encore plus de sens à ma vie !

 

Envie d'en lire plus ?

Découvrez les autres billets d'Olivier Méril !

Article écrit par

Olivier Méril

La stratégie digitale est un univers passionnant à explorer et encore plus à partager. Avec mes collaborateurs, nous avons à coeur de vous communiquer notre expérience et notre savoir-faire.

Vous aimez cet article, partagez-le

Partagez-le

Linkedin