[Regards Croisés] La créativité en entreprise

Écouter l'article
mask

Regards Croisés, c’est notre nouvelle rubrique ! Chaque mois, Olivier Méril, Président de MV Group, échange avec une personne sur un thème particulier. D’abord, Olivier pose ses questions, puis c’est au tour de l’autre personne. Aujourd’hui, c’est au tour de Corinne Landais, Dirigeante de la société IDEEÏNE, de se prêter au jeu ! 

Souvent tue dans les entreprises, la créativité est pourtant un allié de poids ! Elle permet aux salariés de s’épanouir, de grandir et de valoriser leurs tâches. Et cette période de crise sanitaire a été l’occasion de voir à quel point la créativité était à valoriser dans le cadre du travail : alors que notre quotidien était bouleversé, ce sont les entreprises les plus créatives qui ont pu s’adapter le plus rapidement, contourner les problèmes et faire naître de belles solutions pour mener à bien leurs missions.


➡️ Les questions de Corinne à Olivier



 

Olivier à Corinne : “redonner du sens au travail grâce à la créativité pragmatique”

#1 – Corinne, peux-tu te présenter ?

(Re)veilleuse de créativité – Facilitatrice & formatrice.

J’ai créé Idéeïne pour accompagner les entreprises qui souhaitent booster leur activité grâce à la créativité et à l’intelligence collective.

Les missions :

  • animer des réunions, séminaires,
  • faciliter,
  • former,
  • coconstruire les projets d’innovation collaborative.

Ce que j’aime ? (Re)connecter les individus et les équipes à leur créativité. 

J’ai travaillé pendant vingt ans, dans le secteur de la communication et du service BtoB, une carrière en deux étapes : la moitié comme commerciale et l’autre moitié comme manager commerciale. Je connais donc les réalités du terrain et l’importance de l’innovation partagée avec l’ensemble des équipes.

#2 – Quel a été ton déclic, pour passer du métier de manager commercial à la formation sur le développement de créativité et pourquoi ?

Mon expérience de manager m’a forgé la conviction qu’un manager est meilleur quand il fait appel à sa créativité et à celle de son équipe. Comment suivre cette intuition et continuer à faire grandir les gens ?

J’étais « à l’étroit » dans mon entreprise et je ne me voyais continuer encore vingt ans avec le même costume. 

« Fais de ta vie un rêve et d’un rêve, une réalité » : j’ai suivi cet adage de Saint-Exupéry afin de vivre ma propre aventure d’entrepreneure. Au début, j’ai commencé à me former à ces nouvelles méthodes et outils de la créativité et de l’innovation (près de soixante jours en cinq ans). Maintenant je croise avec d’autres approches et univers pour enrichir mes pratiques. La prochaine étape sera d’éditer en 2020 un livre, Manuel pour CréActiver en Entreprise : comment agir, manager, innover avec créativité, pour donner aux managers les clés favorisant l’innovation et la collaboration.

#3 – Quelle est ta promesse pour les sociétés qui font appellent à toi ?

Booster la CréActivité ! C’est-à-dire agir avec une créativité pragmatique pour (re)donner du sens au travail, travailler ensemble autrement pour gagner en efficacité et plaisir.

L’entreprise est en pleine mutation et l’un de ses défis pour vivre ces changements permanents est de développer l’innovation et la collaboration. Je propose de co-construire avec les entreprises, ce n’est pas moi qui apporte les idées et les solutions, ce sont les équipes qui vont les exprimer. Ma mission est d’ouvrir ma « boite à outils » de méthodo et d’approches innovantes et éprouvées pour réussir cette réflexion collective et créative.

Collaborateurs faisant les fous (grimaces, jouant avec des objets)

 

#4- Quels retours as-tu de la part des personnes que tu as accompagnées ?

Voici trois témoignages clients :

SELLOR, Lorient


Objectif :  Animation d’ateliers de travail collaboratifs pour imaginer et porter la nouvelle stratégie de développement touristique de la Base de Lorient.
Retours : « J’ai fait appel aux services de Corinne dans le cadre très particulier d’un dossier stratégique pour notre entreprise. Il s’agissait d’impliquer toutes les équipes dans l’émergence d’idées innovantes et de pistes de développement nouvelles. C’était un vrai challenge compte tenu du timing très serré et du nombre de participants. Corinne a parfaitement compris l’enjeu et s’est adaptée à la situation en faisant preuve d’un professionnalisme rigoureux, d’une bienveillance constante et d’un accompagnement adapté à toutes les personnalités impliquées. Ceci a permis de faire en sorte que la proposition que nous avons finalement formulée soit à l’image de chacun tout en répondant aux enjeux de notre entreprise… le tout dans une bonne humeur efficace ! Au plaisir d’une nouvelle collaboration. »  Jean-Marc Beaumier, directeur SELLOR Muséographie.

Ouest-France, Rennes


Objectif :  Imaginer un nouveau média, pour rendre Ouest-France incontournable auprès des Nantais.
Retours : « Pragmatique et impliquée, Corinne a su bien comprendre nos objectifs et mener, des ateliers efficaces. Grâce à une méthodologie pertinente et de réelles qualités d’animation, les participants ont adhéré à la démarche et libéré leur créativité pour produire et sélectionner des idées innovantes » Hervé Barbot, directeur Recherche & Développement Groupe SIPA Ouest-France.

Centre commercial Grand Quartier, Rennes


Objectif : Animation d’ateliers de travail avec le conseil d’administration pour définir la vision et les axes stratégiques, coaching de direction.
Retours : « Grâce à sa connaissance des organisations qui la rend très pragmatique et l’apport de compétences en outils et techniques créatives, elle nous aide à co-construire nos plans d’actions sur différentes thématiques avec un niveau d’appropriation et de mobilisation des collaborateurs très élevé. Corinne apporte une réelle plus-value dans nos processus de communication » Nicolas Duforeau, directeur GIE Grand Quartier.

#5 – Selon toi, les entreprises en France ont-elles pris conscience de l’importance de la créativité de leurs équipes

 

La créativité est donnée comme la 3ème des compétences clés à avoir en 2020 (source : Futur of jobs report, Word Economic Forum), avant le management des équipes, la collaboration ou le jugement !

De plus en plus d’entreprises mettent en avant la créativité de leurs équipes et encouragent la prise d’initiative pour agir autrement et en mode collaboratif. Et c’est tant mieux… maintenant dans la réalité, j’observe encore énormément de freins (que je décris dans le livre).

Le premier est le frein culturel : on oppose la créativité et le « sérieux » de l’entreprise, c’est une pression permanente qui cloisonne la créativité à une séance de brainstorming avec des jolis post-it au mur, à la journée team building, au service créatif de l’entreprise… La créativité n’est pas expliquée, enseignée, encouragée au quotidien. Beaucoup de managers sont dépourvus pour encourager cette posture afin d’agir autrement, oser, ouvrir le champ des possibles… et prendre du plaisir à créer. Et pourtant nous en avons terriblement besoin pour mieux vivre les transformations de nos métiers et de nos entreprises.

D’ailleurs, nous l’avons bien vu pendant la période de confinement ! L’activité des entreprises a été bousculée, de nombreux salariés ont dû apprendre à travailler dans un nouveau cadre : la créativité est alors devenu un moteur puissant dans la résolution de problèmes, mais aussi dans le développement de nouveaux axes.

#6 – Ton plus beau souvenir (retour d’expérience) ?

J’en ai tellement ! Voir un participant (complètement récalcitrant au début de la séance de travail), défendre vent-debout le projet en fin de séance « mais c’est NOTRE projet et l’on a construit ensemble, on va tous adhérer ! » Sentir la concentration, l’écoute mutuelle et le rebond d’idées au sein des groupes de travail. Avoir le retour des participants en fin de journée « on ne pensait pas être créatifs à ce point » « on peut prendre du plaisir et bien travailler » « on va beaucoup plus loin dans les idées à plusieurs ».

Collaboratrice souriant devant son écran, ballon jaune en arrière-plan

➡️ Les questions d’Olivier à Corinne


 

Corinne à Olivier : “encourager l’expression et la liberté d’action au sein de MV Group”

#1 – Quelle définition donnerais-tu de la créativité dans le contexte de l’entreprise ?

C’est la capacité à développer des idées nouvelles et différentes.

#2 – Pourquoi est-ce important de favoriser la créativité dans l’entreprise ?

Pour répondre à trois enjeux :

  • Construire un projet pour tous
  • Être une entreprise différenciante, unique, pas comparable
  • Partager beaucoup d’énergie et donner plus de sens.

Cela répond à une quête de sens, stimule et permet de repousser des barrières et surtout l’un des éléments clé est de gagner en performance.

À ce titre, la période de crise sanitaire, et notamment le confinement, ont été une opportunité pour les entreprises de développer la créativité. C’est ce qui a permis de contourner de nombreux problèmes, voire de découvrir des solutions que l’on n’envisageait pas forcément auparavant.

#3 – Comment encourages-tu la créativité ?

Personnellement, je me considère comme créatif, je n’ai pas de barrière à la pensée, j’aime marquer mon territoire par des choses différentes. 

Nous encourageons nos équipes à s’exprimer, on les écoute, elles n’ont pas peur de s’exprimer. Nous organisons des ateliers (pas assez), on se réunit sur une page blanche, on va co-construire et on s’enrichit par le cerveau des voisins. Chacun est conditionné par ses propres barrières, liées souvent à notre système éducatif.

#4 – Au-delà des barrières individuelles, quelles sont les autres freins que tu observes dans ton entreprise dans l’expression de la créativité ? 

Nous n’avons pas un métier créatif, nous sommes tournés avant tout sur la production, mais cela n’interdit pas les idées. Maintenant, il est impossible de passer plusieurs jours à repenser les livrables, nous devons produire pour satisfaire nos clients.

On n’est pas tous créatifs pareils et cela peut créer un décalage. Par exemple, je vois vite les solutions quand les autres ne les voient pas.

Au niveau de notre CODIR et du management intermédiaire, cette posture n’est pas facile pour tous :  voir les contraintes comme une opportunité, repérer les signaux faibles, passer à l’action même si on a le brouillard dans la tête… Par exemple pour animer nos réunions, c’est encore trop préparé à l’avance et formaté, on n’encourage pas assez les collaborateurs à oser s’exprimer, à écouter les autres, à se challenger les uns les autres.

#5 – Que faites-vous pour encourager l’audace, la prise de risque, la liberté d’agir ?

L’organisation de l’environnement nos bureaux en open space favorise l’expression et la liberté d’action.

On pousse bien sûr à prendre des initiatives, nous donnons le droit à l’erreur et pour prendre la décision, nous réfléchissons aux risques. Tout cela se base sur la confiance, et plus particulièrement sur le fait de se faire confiance en ayant de la reconnaissance (comme l’évolution de salaire, par exemple) : c’est essentiel pour chaque individu, pour lui donner de l’attention.

Et un autre point fondamental chez MV Group, c’est de sentir bien au travail (attention ce n’est pas que la corbeille de fruits et le baby-foot !) : c’est une valeur qui nous est particulièrement chère. 

L’an dernier nous avons fait une Learning Expedition au Danemark et nous avons découvert leurs sept piliers du bien-être au travail. Le premier est d’être compétent dans son job afin d’éviter d’être stressé. Le deuxième pilier est d’être bien organisé collectivement !

#6 – Comment les boussoles raisonnent pour toi ?

Schéma illustrant la créativité

Proposer un cadre ouvert. 

On peut tout faire dans un cadre, encore faut-il bien le définir : on peut bien jouer dans un terrain de foot ! Par exemple pour la gestion du temps, nous souhaitons donner un cadre et laisser ensuite la liberté à chacun de s’organiser : sur la gestion du temps par jour, la présence est obligatoire de 10h à 17h et sur le temps de la semaine, le cadre est d’être présent le mardi et le jeudi. Les solutions sont multiples, en gardant toujours le client en priorité et en se calant avec son binôme. 

Fédérer un collectif individualisé

Par exemple, avec le recrutement en CV masqué ou, comme nous l’avons déjà fait à de multiples reprises, le recrutement sans CV. 

Prendre le temps d’être efficace

Pour être créatif, il faut avoir du temps, et on ne donne plus de place à l’ennui. Il est donc important de s’octroyer du temps. Par exemple lors du premier quadrimestre 2019, je me suis isolé. Afin de traiter un sujet, je me donne deux heures à consommer pour dépasser les cinq premières idées et continuer à naviguer tranquille : au bout de deux heures, c’est d’une richesse incroyable.

Plein de patrons rêveraient de cela : réécrire le plan stratégique pour la boîte. J’ai pu ainsi donner l’impulsion pour réorganiser la boîte de façon à pouvoir sortir la tête du guidon.

Partager un rêve réaliste

Par exemple chez MV Group, je me suis justement posé pour mener la réflexion stratégique que j’ai dans un deuxième temps partager avec le CODIR en mode participatif et concrétiser les actions.

 


Pour aller plus loin, découvrez très bientôt le livre de Corinne Landais, Manuel pour CréActiver en Entreprise : comment agir, manager, innover avec créativité (ed. IRIS Créativité Paris), véritable boîte à outils innovants qui vous donnera les clés pour gagner en efficacité grâce à la créativité.

Vous souhaitez en lire plus ?

Découvrez les autres billets d'Olivier Méril

Vous aimez cet article, partagez-le

Olivier Méril

La stratégie digitale est un univers passionnant à explorer et encore plus à partager. Avec mes collaborateurs, nous avons à coeur de vous communiquer notre expérience et notre savoir-faire.

mask

Vous aimerez aussi

La jolie cage dorée du dirigeant

Le rêve de liberté Tout le monde rêve de liberté et la liberté est souvent synonyme...

Lire la suite

[Regards Croisés] Les émotions des dirigeants

Regards Croisés, c’est notre nouvelle rubrique ! Chaque mois, Olivier Méril, Président de MV Group, échange avec...

Lire la suite
Haut de page