La Fondation MV Group soutient avec cœur l’association Espoirs d’Enfants

Écouter l'article

Isabelle Legendre, présidente d’Espoirs d’Enfants, nous retrace l’histoire de son association : les débuts, les recherches et les actions qu’elle met en place pour aider les jeunes défavorisés au Bénin. Elle nous dévoile pourquoi le soutien de la Fondation MV Group  fait sens.

L’HISTOIRE DE L’ASSOCIATION

Basée près de Rennes, l’ONG Espoirs d’Enfants a été créée fin 2011, suite à un voyage familial. Isabelle et sa famille ont participé durant 3 semaines à la vie quotidienne d’un orphelinat, en mettant en place des activités pour les enfants. C’est à la suite de ce voyage qu’elle a décidé de créer l’association Espoirs d’Enfants.

La première mission d’Espoirs d’Enfants : Coconstruire des projets économiques avec des familles ou des structures afin de leur assurer une plus grande autonomie financière

Cet orphelinat avait comme principale source de nourriture les œufs de 400 poules pondeuses, mais ce n’était pas suffisant pour alimenter tout le monde

Isabelle est donc retournée au Bénin accompagnée d’un expert agricole, et ils ont co-construit avec le responsable de l’orphelinat et la filière avicole d’une exploitation agricole, un nouvel élevage. Grâce à cela, le centre n’a plus besoin d’aide extérieure pour pouvoir nourrir les jeunes présents là-bas. Il est à présent autonome.

Le second volet de l’association : L’aide aux enfants et aux jeunes des rues ou contraints de travailler le soutien aux droits de par la scolarisation et les formations professionnelles

Au Bénin, de nombreux enfants sont contraints de travailler. Faute de moyens financiers pour les élever, des familles sont contraintes de louer leurs enfants à des marchands pour seulement 22 euros par moisD’autres travaillent seuls ou avec leurs parents sur des carrières, telle celle de Parakou, avec de nombreux risques encourus à cause de la poussière.

Lorsque j’étais à Parakou, je suis passée devant une carrière de pierres où il y a à peu près 1000 personnes qui travaillent, dont 350 enfants – nous explique Isabelle.

Ces enfants sont privés d’éducation et de santé appropriée. Afin de leur venir en aide, Espoirs d’Enfants a créé un centre d’éveil et d’alphabétisation qui accueille 120 enfants tous les jours. Il y a aussi des actions mises en place pour sensibiliser la population béninoise aux droits de l’enfant, et faire avancer les choses.

 

LE LIEN ÉTROIT QUI NOUS UNIT

L’association Espoirs d’enfants connaît bien MV Group.

Il y a quelques années, alors qu’Isabelle cherchait à optimiser son site internet, elle a fait appel aux étudiants de l’Ecole Digitale de la Nouvelle Chance (EDNC) pour s’en charger.

Cette école fondée par MV Group recherchait des projets concrets pour ses étudiants et cette expérience fût riche tant pour Isabelle que le groupe d’étudiants.

J’y suis allée plusieurs fois, c’était très pro. Les 4 jeunes qui s’étaient impliqués étaient vraiment très impliqués. – Isabelle Legendre

 

LE PROJET D’ÉCOLE NUMÉRIQUE SOUTENU PAR LA FONDATION MV GROUP

L’inaccessibilité du numérique au Bénin

Avant la COVID-19, bon nombre de jeunes étaient étudiants à la FAC. À cause de la pandémie, ils ont été contraints d’arrêter leurs études, et d’aller travailler dans une carrière de pierres pour 3 euros par jour.

Isabelle et un de ses relais local au Bénin, se sont rendus compte qu’il y a un grand besoin de former les jeunes aux métiers du numérique. En effet, au Bénin, peu de personnes possèdent les compétences nécessaires dans ce domaine.

C’est fou je n’ai trouvé personne, le seul que j’ai trouvé pour créer mon site internet était à un prix exorbitant – Une connaissance d’Isabelle au Bénin

Une collaboration cohérente

En parallèle, la Fondation MV Group a été créée. Elle a pour mission de développer l’éducation et lutter contre la fracture numérique dans le monde. La fondation soutient et finance donc plusieurs projets associatifs chaque année. Ainsi, Isabelle s’est rendu compte qu’une collaboration entre son association et la fondation ferait vraiment sens. 

Pour moi c’était aussi important de co-construire avec vous ce projet, dans la lignée de ce que vous avez fait avec l’EDNC – Isabelle Legendre

Et concrètement ?

L’objectif est  de former durant 18 mois, 12 jeunes, qui ne viennent pas du milieu du numérique

La formation leur permettra de :

  • Monter en compétences 
  • Se former aux outils, à la conception de sites internet, et aux réseaux sociaux. 
  • Se professionnaliser dans des entreprises locales

Ces jeunes auront des cours tous les matins. Ce sera une formation continue, où ils devront appliquer en entreprise ce qu’ils apprennent à l’école. Cela permettra de mettre concrètement en application les apprentissages, au fur et à mesure, et de se les approprier. Espoirs d’Enfants fera  payer de manière modeste les entreprises, et cette somme devra être reversée par les jeunes à l’association, pour contribuer au financement de la promotion suivante. C’est une manière d’engager le jeune dans le sérieux du projet. In fine, cela rendra cette formation indépendante financièrement.

Je me suis vraiment inspiré de ce que MV Group a déjà fait, et je pense que ça pourrait être très intéressant pour les bénéficiaires – Isabelle Legendre

ET MAINTENANT ?

La formation numérique devrait voir le jour courant 2023.  L’étude de marché va être réalisée d’ici quelques semaines. Les locaux sont trouvés, les 12 jeunes aussi.

 

 

Article écrit par

Ilona Commerly

Vous aimez cet article, partagez-le

Partagez-le

Linkedin